OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione di terze parti. Se vuoi saperne di più o prestare il consenso solo ad alcuni utilizzi clicca qui. Cliccando sul pulsante OK, o continuando la navigazione effettuando un'azione di scroll, presti il consenso all'uso di tutti i cookie.

Devenir Assomptionniste

Augustins
de l'Assomption




Le onzième Conseil Général Plénier

346_big.jpg

2016-12-06 - Rome

Le onzième Conseil Général Plénier s’est ouvert samedi 3 décembre à Rome où les températures de l’hiver romain sont clémentes. Ciel bleu et soleil sont au rendez-vous. C’est le dernier CGP avant le Chapitre général. Comme à notre habitude, la première journée a été principalement consacrée à échanger des nouvelles de nos provinces. Nous partageons joies et peines. Premiers vœux, professions perpétuelles, mais aussi départ ou décès de frères sont évoqués. Nous venons de fêter nos 10 ans de fondations en Afrique de l’Ouest et au Viet-Nam. Nos frères de Corée fêteront le 17 décembre le 25ème anniversaire de l’arrivée des premiers missionnaires, les frères Thierry  Cocquerez, Léo Brassard et Frans Desmet.

Au cours du mois de novembre, la moitié des provinces de la congrégation a déjà tenue son chapitre provincial. La province d’Afrique et celle de Madagascar tiendront leur chapitre fin décembre. Celle d’Amérique du Nord/Philippines le fera début janvier. Après un temps de repos dominical, nous avons repris le fil de nos dossiers. Les provinciaux du Brésil, de la province andine, et de la province d’Europe ont passé une partie de la matinée à nous raconter leurs chapitres provinciaux. Constats, convictions, propositions, objectifs commencent d’ors et déjà à dessiner l’avenir.

La journée de lundi se poursuit par un bilan du Conseil Général Ordinaire et un bilan du CGP. Né du dernier chapitre général, le CGP est un instrument important de gouvernement de la congrégation. Il est l’expression dune véritable coresponsabilité des provinces. Au fil des années, les provinciaux et le conseil général ordinaire ont acquis une conscience plus grande de la réalité de la congrégation. La feuille de route du CGP a été donnée par le dernier chapitre général qui a précisé les prérogatives du CGP. Que ce soit dans le domaine économique, dans celui de la formation, ou de l’animation, les chantiers furent nombreux et variés. Les échafaudages demeurent permanents. Le travail du CGP sur les postes clefs de la congrégation et de nos œuvres, sur les premières nominations apostoliques, sur les ouvertures ou les fermetures de communautés, sur les communautés internationales de formation, sur l’accompagnement des œuvres mobilisatrices, sur les questions de budget, de ressources économiques et humaines a permis un accompagnement de l’ensemble de la congrégation. Relisant plus de 5 années de travail en commun, de manière unanime, nous mesurons l’importance du CGP, de cette nouvelle structure née du chapitre général de 2011 qui a fait de chacun de ses membres des pasteurs pour le service du corps entier.