OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione di terze parti. Se vuoi saperne di più o prestare il consenso solo ad alcuni utilizzi clicca qui. Cliccando sul pulsante OK, o continuando la navigazione effettuando un'azione di scroll, presti il consenso all'uso di tutti i cookie.

Devenir Assomptionniste

Augustins
de l'Assomption




Signes de Dieu n° 20 - Don total de soi à Dieu

364_big.jpg

2016-12-27 - Rome

Don total de soi à Dieu

La dynamique du don de soi est fondamentale pour toute personne qui exprime sa foi en Dieu. C’est le cas de ceux qui ont suivi le Christ jusqu’à lui consacrer leur vie, tels les fondateurs des congrégations. Dieu a confié à chacun une mission spécifique afin de la réaliser dans un contexte bien précis. L’initiative est donc divine. Ils sont morts dans la fidélité au Christ.

Le Père d’Alzon aussi a été appelé par Dieu, et il a pris conscience de cet appel. Son expérience de la vie religieuse, en lien avec la question du don total de soi à Dieu, nous révélera le souci majeur d’un Maître spirituel du 19e siècle. Une lecture attentive de ses Ecrits spirituels permet de saisir sa préoccupation pour une vie consacrée exemplaire, c’està-dire, pour un idéal de don de soi à Dieu comme expérience ou dynamique permanente de la vie religieuse.

Nous sommes conduits par une double conviction. D’une part, comme religieux, le Père d’Alzon a vécu et traduit en actes la dynamique du don de soi à Dieu : tout au long de sa vie, il a été fidèle à ce qu’il avait promis à Dieu. D’autre part, il a parlé explicitement de cette expérience en termes de don de soi, en lien avec la vie religieuse. Il est clair que l’aventure spirituelle du Père d’Alzon se caractérise par trois dimensions auxquelles il reviendra sans cesse : la dimension chrétienne, la dimension sacerdotale et la dimension religieuse. Dans son cheminement, ces trois dimensions restent très liées. (P. Jean-Marie Vianney Katabu Kavunga, a.a.)

Le Père d’Alzon nous dit « Le don de soi. La vie religieuse est cela, mais il y a différentes manières de se donner. Le religieux se donne jusqu’à la perfection »  (Écrits Spirituels, p. 1107)