OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione di terze parti. Se vuoi saperne di più o prestare il consenso solo ad alcuni utilizzi clicca qui. Cliccando sul pulsante OK, o continuando la navigazione effettuando un'azione di scroll, presti il consenso all'uso di tutti i cookie.

Devenir Assomptionniste

Augustins
de l'Assomption




Signes de Dieu n° 17 - Cœur noble et généreux

260_big.jpg

2016-02-10 - Rome

Mot  du Postulateur

Si nous cherchons le mot « Miséricorde » dans les Index analytiques des ouvrages du Père d’Alzon, nous ne trouvons aucune référence. Cela voudrait-il direqu’il n’a pas abordé ce sujet ? Ne serait-ce plutôt la sensibilité des auteurs de ces Index qui n’ont pas tenu compte de ce thème central de la vie chrétienne ?

À mon avis, le Père d’Alzon traite de la miséricorde principalement sous deux aspects, qui correspondent parfaitement aux deux paraboles de Jésus : l’enfant prodigue et le bon samaritain. La miséricorde est d’abord l’expression de l’amour gratuit de Dieu. Mais, pour le Père d’Alzon, il faut que le premier pas soit celui du retour du pécheur sincèrement repenti qui demande, comme l’enfant prodigue, le pardon à un père plus enclin à la miséricorde qu’au châtiment. Nous soulignons cet aspect dans ce numéro de « Signes de Dieu ». 

Mais la miséricorde est aussi une vertu que tout chrétien doit cultiver. Elle découle de la charité et elle est un aspect essentiel de tout apostolat. Et le P. d’Alzon parlera des « œuvres sociales », de la « question ouvrière », des « associations » pour venir en aide aux plus démunis, de la mission des laïcs de s’impliquer dans les « bonnes œuvres ». De cet aspect nous parlerons dans le prochain numéro de cette feuille. 

P. Julio Navarro Román, a.a.

Signes de Dieu - 17