OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione di terze parti. Se vuoi saperne di più o prestare il consenso solo ad alcuni utilizzi clicca qui. Cliccando sul pulsante OK, o continuando la navigazione effettuando un'azione di scroll, presti il consenso all'uso di tutti i cookie.

Devenir Assomptionniste

Augustins
de l'Assomption




Deuxième jour Session su la Mission

542_big.jpg

2019-06-29 - Rome

Nous avons commencé notre journée par la célébration de l’eucharistie présidée par le P. Edouard Chatov à l’honneur du Sacré Cœur.

Le travail s’est réalisé sous deux angles : D’une part, la matinée consacrée à une réflexion, en deux exposés, sur la mission sous la houlette du P. Vincent Leclercq avec le thème : " Paradigmes évangéliques dans notre histoire missionnaire. Points de repère pour développer notre identité missionnaire". P. Vincent nous invités à réfléchir sur notre identité assomptionniste dans la dynamique de la mission.  Nous avons compris que toute notre Congrégations des Augustins de l’Assomption est concernée par la mission. Celle-ci nous offre une nouvelle manière de nous comprendre au sein du corps ecclésiale.

D’autre, un tour de table a permis aux participants de la session à partager sur les événements et les personnages fondateurs de leurs lieux de mission. Pour pousser loin notre réflexion, une prise de parole de l’assemblée a donné lieu à certaines questions, telles que :

Y aurait-il une spécificité de la mission assomptionniste dans l’Eglise ?   

Sans doute, la mission assomptionniste est à la fois modeste (ses moyens et ressources limitées) et ambitieuse (son audace dans les initiatives et multiples œuvres réalisées par les assomptionnistes dans différents coins du monde.

Avec quel esprit voulons-nous réaliser notre mission ?

Certainement, la recherche de l’unité plurielle marque la manière dont l’Assomption veut faire la mission. Notre devise Adveniat Regnuum Tuum nous prédispose centrer notre activité missionnaire sur le Christ et l’avènement du Royaume de Dieu.  Pour mener favorablement notre mission, nous sommes appelés à nous convertir au Christ, à l’instar de saint Paul.  Celui-ci a vécu une conversion radicale et définitive qui a marqué toute sa vie et son engagement dans l’annonce de la Bonne nouvelle ! Il est passé du « zèle apostolique pharisien à la conversion au Christ ».

L’expérience de saint Paul peut nous inspirer dans la mesure où elle nous place dans une dynamique missionnaire fondée sur la grâce de Dieu. Toujours est-il que cette grâce divine est véhiculée par la fragilité humaine de l’apôtre. Une expérience spirituelle solide est requise pour vivre une aventure missionnaire selon le modèle paulinien. En d’autres mots, la réussite de notre mission dépendra de la qualité de la vie spirituelle que nous menons.

Certains points d’attention relevés de notre débat du jour : la nécessité de se former au préalable pour la mission tout en restant ouvert à une possible reprogrammation durant l’expérience ; le sens de communion pour vivre la mission avec un fort sens d’appartenance ! 

La journée a été claustrée par un partage de deux expériences missionnaires du P. Frans (en Corée) et du P. Bolivar (au Chili et en Argentine).  Restons l’esprit ouvert pour découvrir davantage la gratitude bienveillante de Dieu dans la mission.