OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione di terze parti. Se vuoi saperne di più o prestare il consenso solo ad alcuni utilizzi clicca qui. Cliccando sul pulsante OK, o continuando la navigazione effettuando un'azione di scroll, presti il consenso all'uso di tutti i cookie.

Devenir Assomptionniste

Augustins
de l'Assomption




Echos du conseil général plénier

506_big.jpg

2018-12-03 - Rome

Le 3ème CGP a commencé ce matin à Rome. Après la rencontre d’Arusha en Tanzanie en juin dernier, nous retrouvons la maison générale et la Ville éternelle. Aujourd’hui, nous célébrons la fête de saint François-Xavier, missionnaire jésuite en Asie. Pourquoi ne pas placer notre rencontre sous la protection de ce grand saint pour renouveler notre audace missionnaire ?

En plus des provinciaux, le CGP accueille pour deux jours de travail en commun les membres du Conseil économique de la congrégation (CEC), c’est-à-dire les Économes provinciaux. Ceux-ci, sous la houlette du Frère Didier, sont en réunion depuis déjà une semaine. Nous espérons qu’il leur reste un peu d’énergie pour travailler encore ces deux jours.

Comme d’habitude, le Père général accueille les participants par un discours inaugural qui retrace les principaux événements vécus à l’Assomption depuis le mois de juin dernier. Notons la session de formation des Maîtres des novices en octobre sur le thème de l’accompagnement spirituel des religieux. La Commission internationale de l’Alliance laïc-religieux s’est réunie avec les PP. Thierry et Marcelo. Et comme toujours les nombreux déplacements de l’Économe général pour soutenir la préparation des budgets provinciaux, et les voyages des assistants pour aller à la rencontre des communautés. C’est ainsi que Miguel a effectué sa première visite à Madagascar. Bien évidemment le Père général n’a pas manqué de rappeler combien nous étions tous affectés par la crise actuelle au sein de l’Église. Nous sommes aussi solidaires d’un monde qui est traversé par des difficultés nombreuses : insécurité et massacres au Congo, assassinats de prêtres au Mexique, troubles politiques dans de nombreux pays, montée des nationalismes, etc. Le Père Benoît évoque aussi les abandons de la vie religieuse qui affecte notre congrégation. Le CGP approfondira cette question et nous étudierons plus spécialement nos critères de recrutement des candidats. Nous réfléchirons aussi aux noviciats de la congrégation : où faut-il les installer, avec quels formateurs, leur internationalisation est-elle souhaitable, etc. ?
Après le général, c’est chaque provincial qui a présenté la vie de sa province au cours des derniers mois. Forces et fragilités, soucis et joies, nous apprenons à partager tout cela dans une grande simplicité. L’Assomption poursuit sa route en sachant qu’elle doit grandir toujours plus dans l’espérance comme le souligne la dernière lettre du Père Benoît.

Notre après-midi a été consacrée aux dossiers économiques pour profiter de la présence des membres du C.E.C. Le Frère Didier a présenté notamment les demandes de solidarité interprovinciale pour 2019, c’est un exercice classique. Mais il y a eu la présentation d’un important travail avec le Plan à Moyen Terme immobilier de la congrégation Il s’agit d’établir les prévisions d’investissements en bâtiments (constructions ou rénovation) pour discerner ensemble nos priorités missionnaires. Un autre travail important a été fait avec l’évaluation du coût total de la formation. Savez-vous que chaque année l’Assomption investit presque quatre millions d’US $ pour former quelques 400 frères ?

C’est au cours de notre journée que nous avons appris le décès du Père Michaël Lambert, religieux anglais, suite à un accident sur la voie publique. Nous sommes unis à nos frères d’Angleterre dans cette épreuve.

Rappelons-nous l’appel du prophète Isaïe entendue à la messe de ce jour : « Venez ! Montons à la montagne du Seigneur, à la maison du Dieu de Jacob ! Qu’il nous enseigne ses chemins et nous irons par ses sentiers ». Puisse le Seigneur nous enseigner ses chemins au cours de ce CGP.