OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione di terze parti. Se vuoi saperne di più o prestare il consenso solo ad alcuni utilizzi clicca qui. Cliccando sul pulsante OK, o continuando la navigazione effettuando un'azione di scroll, presti il consenso all'uso di tutti i cookie.

Devenir Assomptionniste

Augustins
de l'Assomption




La réalisation de toutes les demandes faites lors du Chapitre général

424_big.jpg

2017-12-04 - Rome

DÉFIS
 Deuxième journée.
 
 La réalisation de toutes les demandes faites lors du Chapitre général peut sembler une tâche bien immense et complexe. Cependant, dans les semaines de travail qui suivront le CGP, les frères qui découvrent pour la première fois cette instance de gouvernement de la congrégation et les autres provinciaux devront promouvoir les décisions prises dans leur province. Dans la prière et dans la foi, tout en tenant compte de la réalité internationale de l’Assomption et des frères des différentes provinces.

La tâche de ce jour a été de nous plonger dans la réflexion sur la mise en place du secrétariat internationale à la formation. Une nouvelle réalité dont nous attendons qu’elle soit capable d’animer un secteur aussi sensible et important de la vie assomptionniste. Il y a désormais près de 400 jeunes concernés par la formation initiale. Cela représente presque la moitié du personnel de la Congrégation. Par ailleurs, la formation demande un effort considérable d’accompagnement et aussi des ressources humaines et économiques.

Un autre point porté à l’ordre du jour est celui de l’organisation des sessions internationales. Le 33ème chapitre général a décidé un certain nombre d’entre elles : session des Maîtres des novices, session pour les formateurs, rencontre internationale des laïcs de l’Alliance, session de « relecture de l’expérience missionnaire », etc.  Ces sessions sont une grande richesse pour les participants et pour la Congrégation dans son ensemble. Comme nos ressources ne sont pas illimitées, il nous faut penser établir des priorités et tenir compte des nécessités urgentes. Pour avancer sur l’organisation de ces sessions, trois groupes linguistiques ont été créés (anglais, français, espagnol) au sein du CGP. C’est un véritable exercice de coresponsabilité et de solidarité au sein de la congrégation.

L’après-midi est consacrée à la rencontre très attendue entre les provinciaux. Depuis la création du CGP, à chaque session, un temps significatif est accordé aux participants pour qu’ils se rencontrent afin de régler un certain nombre de sujets concernant la collaboration interprovinciale. Ces rendez-vous sont très utiles. Ils donnent la possibilité d’échanger sur les réalités contingentes qui unissent œuvres et missions, et aussi d’approfondir et partager ce qu’on est en train de vivre au cours du CGP.

Nous concluons cette journée de travail avec les vêpres d’entrée dans le temps liturgique de l’Avent. La communauté locale de Rome (Due Pini) a préparé une belle couronne à partir de branches de sapin et portant 4 bougies représentant les semaines qui nous conduiront à la grande fête de la Nativité. Le premier cierge a été allumé après la bénédiction solennelle.
 
Que la réflexion d’aujourd’hui nous aide à relever les défis d’une vie assomptionniste toujours plus fidèle à l’Évangile pour vivre l’espérance du Sauveur qui vient nous visiter :
 
« Le climat de découragement et d’incrédulité enferme l’âme. Cette ambiance qui ne trouve pas d’issue aux problèmes et qui boycotte ceux qu’y essaient d’y remédier fait du mal à l’espérance qui a besoin de toute la communauté pour avancer. Que vos rêves et vos projets oxygènent la Colombie, et qu’ils la remplissent d’utopies salutaires » Pape François, Bogotá, Colombie, 2017.