OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione di terze parti. Se vuoi saperne di più o prestare il consenso solo ad alcuni utilizzi clicca qui. Cliccando sul pulsante OK, o continuando la navigazione effettuando un'azione di scroll, presti il consenso all'uso di tutti i cookie.

Devenir Assomptionniste

Augustins
de l'Assomption




Jubilé assomptionniste à Sokodé

356_big.jpg

2016-12-09 - Togo

La famille de l’Assomption était en fête, à l’occasion de l’ouverture du Jubilé des 60 ans d’arrivée des Augustins de l’Assomption en Afrique de l’Ouest, des 10 ans de présence au Togo et de l’ordination diaconale de deux premiers assomptionnistes togolais, prémices de cette refondation en Afrique de l’Ouest ! Frères, sœurs, amis, paroissiens, diocésains, venus des quatre coins du Togo et même du Burkina Faso, avec une belle délégation d’une trentaine de personnes, s’étaient mobilisés pour l’événement. Cinq moments majeurs ont marqué ces fêtes…

Admission officielle des nouveaux pré-postulants

C’est en présence du supérieur général et de son vicaire -une grâce spéciale pour cette promotion- que, le jeudi 13 octobre, au cours des vêpres dans la communauté de Komah, Casimir, Expedit, Jean-Olivier, Maurice, Billy et Romaric furent reçus officiellement comme pré-postulants dans la congrégation des Augustins de l’Assomption. Cette célébration, dans l’intimité de la communauté, marquait d’une pierre prometteuse l’ouverture des festivités !

Soirée d’échange avec amis et diocésains sur nos 10 ans de présence

Le vendredi 14 au soir, environ 250 personnes s’étaient rassemblées à l’église Notre Dame de l’Assomption de Komah pour évoquer ensemble nos dix ans de présence à Sokodé. Nous avions demandé à plusieurs témoins d’intervenir : le père Benoît GRIÈRE, supérieur général (provincial de France à l’époque), un des principaux artisans de la refondation en 2006 avec les provinciaux d’Afrique et de Madagascar ; Mgr Ambroise DJOLIBA (via un entretien vidéo), évêque émérite de Sokodé qui nous a accueilli dans son diocèse ; Mgr Célestin-Marie GAOUA, évêque de Sokodé et curé de notre paroisse mère lors de notre arrivée ; Père Alfred PIGNAN, vicaire épiscopal ; P. Vincent KAMBERE, a.a. supérieur local et M. Louis DOLAMA, fidèle de la paroisse de Komah. Cette table ronde était animée par votre serviteur. Un beau témoignage d’un des pasteurs presbytériens présents à rehaussé la soirée. Il a souligné toute la fraternité vécue avec les assomptionnistes, une fraternité qu’il ne pensait pas possible entre frères d’Églises séparées, et insisté sur la nécessité de poursuivre sur cette lancée… Ce en quoi il fut rassuré par tous les acteurs présents, et en premier lieu par Mgr Gaoua, nouveau responsable de l’œcuménisme au sein de la conférence épiscopale du Togo !

Matinée sur notre histoire en Afrique de l’Ouest et nos rêves d’avenir…

Le samedi matin, en famille de l’Assomption, nous avons revisité notre histoire… Un regard d’abord sur nos 33 années de présence en Côte d’Ivoire, présenté par votre serviteur, un des derniers témoins de cette épopée ivoirienne. Ce ne sont pas moins de 23 assomptionnistes qui donnèrent entre une et 23 années au service de cette mission, marquée par la fondation du collège Notre Dame d’Afrique à Abidjan -tenu par les assomptionnistes de 1957 à 1966-, et quelques 5 missions paroissiales de 1958 à 1990. Ce fut ensuite au tour du P. Jean-Paul SAGADOU ne nous partager quelques éléments sur notre refondation au Togo. Vinrent ensuite nos sœurs pour nous parler de leur histoire en terre Ouest Africaine : religieuses de l’Assomption, orantes de l’Assomption, oblates de l’Assomption et Petites sœurs de l’Assomption. Dans un deuxième temps un de nos jeunes frères, Martin ADANDOGOU ; le père Benoît GRIÈRE et un ami laïc de Ouaga, M. Robert OUÉDRAOGO, nous ont partagé leurs rêves ou leurs souhaits pour l’avenir… Le père Benoît GRIÈRE nous rappelant notamment qu’il est nécessaire de rêver ensemble et non pas seul !

Soirée festive...

La soirée du samedi fut consacrée à la fête, à la danse, au chant, à l’humour et au témoignage… Nous nous sommes, en effet, tous retrouvés samedi soir au Centre Culturel Saint Augustin avec la présence supplémentaire de jeunes amis de l’Assomption venus partager leurs talents. L’animation et la détente étaient à l’honneur, mais sans oublier également un temps plus « sérieux » avec le témoignage des deux futurs diacres. Une très belle soirée, variée et riche avec des prestations de qualité sous la houlette du P. Bien Aimé RAZAFIMAHAVELO…

Célébration d’action de grâce et ordination diaconale…

Le dernier grand événement, et non le moindre, fut la célébration eucharistique dominicale présidée par Mgr Célestin-Marie-GAOUA. La paroisse avait, pour l’occasion, agrandi sa tente, pour une célébration en plein air capable d’accueillir les 1000 participants présents. Les chorales et tous les acteurs de la liturgie s’étaient mobilisées pour fêter dignement l’événement. Les frères Lucas SEZOUHLON et Georges HOUSSOU furent non seulement les premiers diacres assomptionnistes issus de cette refondation mais également les premiers ordonnés de Mgr GAOUA, notre nouvel évêque. Les interventions des uns et des autres : du président de la célébration au supérieur général en passant par la vice-présidente du conseil paroissial et des nouveaux ordonnés furent l’occasion de remerciements chaleureux pour la présence des assomptionnistes dans la paroisse depuis dix ans et pour l’accueil chaleureux du diocèse à notre égard… Comme il se doit, la fête se prolongea par des agapes à la hauteur de l’évènement, grâce au dévouement de tous !

Nous vous donnons rendez-vous, si Dieu le veut, pour les 10 ans de la paroisse et pour l’ordination presbytérale de nos frères, fin 2017 !