OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione di terze parti. Se vuoi saperne di più o prestare il consenso solo ad alcuni utilizzi clicca qui. Cliccando sul pulsante OK, o continuando la navigazione effettuando un'azione di scroll, presti il consenso all'uso di tutti i cookie.

Devenir Assomptionniste

Augustins
de l'Assomption




Bénédiction du scolasticat international de Ouagadougou.

450_big.jpg

2018-04-03 - Burkina Faso

Révérend Père Jean-Paul Sagadou
Délégué du Provincial
Ouagadougou
Burkina-Faso

Objet : bénédiction du scolasticat international de Ouagadougou.


Chers Frères,

L’Assomption tout entière se réjouit de l’inauguration et de la bénédiction du scolasticat de Ouagadougou. En cette semaine de Pâques où l’Église est baignée dans la lumière de la Résurrection du Christ, l’inauguration d’une nouvelle communauté assomptionniste est le signe d’une espérance inébranlable. C’est le Seigneur Jésus qui est au cœur de la vie communautaire et de la vie chrétienne. C’est lui qui permet aux hommes d’entreprendre et d’oser l’aventure du témoignage dans le monde d’aujourd’hui.

La nouvelle communauté est dédiée à la formation humaine, spirituelle et apostolique des jeunes religieux. Elle est fondée pour donner des apôtres à l’Église et particulièrement en Afrique de l’Ouest. L’Assomption contribue à l’avènement du Royaume de Dieu et nous voulons pour cela former des hommes à la foi solide, à la vie intérieure dense et au courage apostolique affirmé.

Je remercie tous ceux qui ont permis que cette maison soit construite. En tout premier lieu, Son Éminence le cardinal Philippe Ouédraogo qui a eu la bienveillance de nous accueillir dans son archidiocèse. Son attention à la vie religieuse et son souci d’établir de nouveaux charismes religieux nous ont ouvert largement les portes de la capitale du Burkina-Faso. Je remercie aussi les religieux assomptionnistes qui se sont investis avec courage dans le suivi de la construction car c’est une tâche délicate et souvent ingrate. Je mentionne également les responsables de l’immobilier de la Province assomptionniste d’Europe qui n’ont pas ménagé leur peine en venant régulièrement contrôler le chantier. Enfin, je n’oublie pas l’engagement résolu des provinciaux successifs—le Père Benoît Gschwind et le Père Benoît Bigard— qui a permis au rêve de devenir réalité. Un merci tout spécial à l’architecte, à l’Appui à la maîtrise d’œuvre, à l’entreprise de construction et aux ouvriers du chantier qui nous offrent aujourd’hui une belle demeure.

Une maison de formation est un pari sur l’avenir. Les jeunes qui y sont accueillis doivent trouver un cadre propice à la croissance intégrale de leur personnalité. Les études sont primordiales, mais sans développement d’une vie d’oraison forte et d’un engagement apostolique concret, le jeune religieux n’aura pas la capacité de s’adapter au monde qui change avec rapidité.

La maison de formation, c’est aussi une équipe éducative. Les formateurs sont appelés à vivre en communion pour le bien de tous. Il est nécessaire de vérifier périodiquement les objectifs de la formation et de les adapter aux nécessités.

Les étudiants sont eux-mêmes responsables de leur formation. Il est indispensable de s’engager personnellement dans le processus qui doit donner in fine de nouveaux apôtres à l’Église.

Cette maison est une Communauté Internationale de Formation Assomptionniste. Avec celles de Kinshasa, de Nairobi et de Buenos-Aires, elle contribuera au renouveau de la formation à l’Assomption.

D’abord par l’internationalité. L’Assomptionniste appartient à une fraternité large qui veut, au-delà des différences de langues, de nationalités et de cultures, construire la famille de Dieu. Ensuite en favorisant une plus grande disponibilité des religieux pour répondre aux urgences missionnaires de notre Église.

Je termine en souhaitant à tous la paix et la joie. Que le Seigneur vous bénisse et vous garde !
Fraternellement.


Père Benoît GRIÈRE a.a.
Supérieur général