OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione di terze parti. Se vuoi saperne di più o prestare il consenso solo ad alcuni utilizzi clicca qui. Cliccando sul pulsante OK, o continuando la navigazione effettuando un'azione di scroll, presti il consenso all'uso di tutti i cookie.

Devenir Assomptionniste

Augustins
de l'Assomption




Grand soleil à Rome

507_big.jpg

2018-12-04 - Rome

Si la 1ère journée du CGP le temps était gris et pluvieux, aujourd’hui c’est le grand soleil. Hélas, à part une brève pause dans le jardin pour réaliser une photo souvenir du CGP avec les membres du CEC nous sommes restés cloîtrés dans la salle du conseil.

Au programme de ce jour, pas de surprise, nous poursuivons l’étude des dossiers économiques. Fr. Didier nous a présenté avec sa clarté habituelle les comptes consolidés de la Congrégation.

De quoi s’agit-il? Chaque province a une comptabilité qui met en évidence les ressources et les dépenses. Nous ne disposons pas encore au sein de la congrégation d’une comptabilité uniforme, il y a encore des variantes, mais un gros effort a été réalisé ces dernières années pour permettre d’utiles comparaisons entre les provinces. Même si une « comptabilité en partie double » n’est pas disponible partout, nous pouvons aujourd’hui connaître le coût moyen d’un religieux en formation, celui des assurances maladies, ou bien encore la part dédiée à l’alimentation, au personnel des communautés, etc. Les variantes locales sont bien évidemment légitimes car le coût de la vie n’est pas comparable dans nos pays. Nous avons aussi des indications précises sur l’origine de nos ressources par province : salaires, ministères, dons, produits financiers, locations de propriétés, etc.

Un autre dossier nous a été présenté, le « Plan de formation à l’économique » à l’Assomption. Le 33ème chapitre général a demandé que nous rédigions un document permettant de former les religieux aux questions économiques. Les Économes généraux de la famille de l’Assomption travaillent depuis deux ou trois ans sur ce sujet et un document a été élaboré. Il pourrait servir aux 5 congrégations de l’Assomption. Le CGP a étudié ce document et après un échange nous souhaitons que le « Plan » soit intégré dans la Ratio Institutionis dans les Annexes. En clair, cela signifie que sur les 7 ans de formation, il y aura plusieurs modules pour initier les frères aux questions temporelles. C’est ainsi qu’il y aura une initiation à Excel, mais aussi une présentation sur l’organisation de la vie économique de la congrégation, un module sur l’autofinancement, un autre sur l’élaboration d’un budget communautaire, etc. Grosso modo, il y aura deux modules à traiter chaque année et ce à partir du postulat. Mais il ne faudra pas oublier « la formation permanente » a demandé un provincial. Le constat du manque de formation en matière économique nous pousse à prendre en compte cette demande. Le Père général a encouragé la mise en œuvre de ce programme de formation dès que possible en rappelant que la gestion des questions économiques est un aspect important de la vie communautaire et de la mise en œuvre de notre vœu de pauvreté. Il a précisé aussi que les questions économiques ne devaient pas être traitées uniquement à partir des seules considérations techniques ou réglementaires mais aussi avec délicatesse et fraternité. Au moment où nous quittaient les économes, le Père Benoît les a remerciés pour le travail qu’ils accomplissent dans leur province. Il a rappelé que la fonction d’économe était un véritable service apostolique qui devait contribuer à faire grandir la charité dans le souci du frère de communauté et du pauvre de nos sociétés.

Après le départ des Economes provinciaux, le Père Thierry nous a présenté le travail de la Commission Internationale laïc-religieux. Il nous a rappelé l’importance du plan de formation, mais aussi du « Chemin de vie » qui est le texte de référence pour l’engagement. Enfin, il nous a donné les premières informations sur la rencontre internationale des laïcs qui aura lieu à Nîmes en 2020.

Le Père Miguel nous a parlé de la session des Maîtres des novices. Plusieurs documents ont été diffusés pour permettre d’approfondir le thème de l’accompagnement spirituel dans la formation assomptionniste. Les Maîtres des novices ont apprécié cette session pour la qualité des interventions mais aussi pour la possibilité qui leur était donnée de pouvoir échanger leur expérience ensemble.
« Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. » Lc 10,22