OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione di terze parti. Se vuoi saperne di più o prestare il consenso solo ad alcuni utilizzi clicca qui. Cliccando sul pulsante OK, o continuando la navigazione effettuando un'azione di scroll, presti il consenso all'uso di tutti i cookie.

Devenir Assomptionniste

Augustins
de l'Assomption




Bol d’air frais à Austin House…

466_big.jpg

2018-06-08 - Arusha, Tanzanie

Parmi les sessions internationales programmées dans les années à venir, l’une d’entre elle, en 2019, portera sur la relecture de l’expérience missionnaire en Assomption. Nous sommes donc revenus, en CGP, sur cette question de la Mission à l’Assomption. Bien sûr que oui, notre congrégation est une congrégation missionnaire, peut-être pas au sens classique des instituts spécialisés dans la mission ad extra. Mais l’Assomption a bel et bien été fondée pour l’annonce du Royaume, avec une visée large. Le n°20 de la Règle de Vie nous en redonne les contours : « Notre vocation missionnaire nous appelle à nous faire "tout à tous ". Cette disponibilité requiert particulièrement :  l'ouverture d'esprit et de cœur aux valeurs culturelles, sociales, religieuses des différents milieux humains ; la volonté de recevoir autant que de donner, dans l'estime et le respect mutuels ; un souci de formation, de compétence et d'adaptation ; un effort d'initiative et d'invention ; le zèle, l'amour du travail, la franchise et l'audace. » En fait, la question consiste à développer un modèle missionnaire pour aujourd’hui, à partir de notre vivier vocationnel actuel : Quels sont les obstacles à de véritables vocations de missionnaires assomptionnistes ? Comment mieux préparer à la Mission ? Comment comprendre la Mission dans la logique d’Evangelii Gaudium ? Comment nos communautés interculturelles peuvent-elles être missionnaires aussi bien dans les pays de vieille chrétienté, que dans les jeunes Églises, où dans les lieux de première évangélisation… Toute une animation, en congrégation, est nécessaire pour relancer notre élan missionnaire…

Le deuxième grand thème travaillé ce jeudi fut celui de l’accompagnement de la vocation de religieux-frères. Sommes-nous convaincus qu’il y a de la place pour des religieux-frères à l’Assomption ? Non seulement de la place mais un réel besoin, car nombre de nos engagements ne relèvent pas du ministère presbytéral ! De quels profils de religieux-frères parle-t-on ? Quels parcours de formation proposer à ces religieux ? Dans notre travail de promotion vocationnelle, nous devons mieux présenter la place des religieux-frères. Il nous faut aussi lutter contre le cléricalisme dans nos communautés et dans nos milieux. Progresser dans une animation qui mette au centre notre vocation de religieux…

La journée de vendredi fut, quant à elle, consacrée à une rencontre avec des représentants de toutes nos communautés d’Afrique de l’Est (Kenya, Ouganda, Tanzanie) y compris avec des laïcs de l’Alliance. Nous nous étions donné rendez-vous à Austin House notre philosophat d’Arusha. Le supérieur général a saisi cette occasion pour annoncer l’érection de la Vice-Province d’Afrique de l’Est au 1er janvier 2019 ! L’assemblée était très à l’écoute des membres du Conseil Général Ordinaire qui, à tour de rôle, ont évoqué les chantiers de la vice-Province : la solidarité et l’auto-financement ; la formation ; l’alliance laïcs-religieux, l’éducation, le travail vocationnel… Ce fut surtout une belle journée de rencontre, de découverte et de retrouvaille avec des frères et sœurs -Orantes et Oblates- croisés parfois il y a plus de 10 ans…

Après cette journée un peu spéciale, retour dans notre salle de travail habituelle ce samedi… Mais la connexion Internet a rendu l’âme, peut-être l’avons-nous trop sollicitée !!!

P. Benoît Bigard