OK Su questo sito NON utilizziamo cookie di profilazione di terze parti. Se vuoi saperne di più o prestare il consenso solo ad alcuni utilizzi clicca qui. Cliccando sul pulsante OK, o continuando la navigazione effettuando un'azione di scroll, presti il consenso all'uso di tutti i cookie.

Devenir Assomptionniste

Augustins
de l'Assomption




Editorial AA Info Janvier 2019 - N° 07

525_big.jpg

2019-02-22 - Rome

Un ciel nouveau et une terre nouvelle (Ap 21, 1)​

Avez-vous déjà vu l’émerveillement des enfants qui contemplent la crèche de Noël ? Leurs yeux brillent de joie devant l’Enfant Jésus, Marie, Joseph et les divers animaux. La simplicité de leur cœur leur permet de voir la promesse qui est portée par le bébé qui vient de naître. Avec Noël, nous sommes conviés à l’inattendu de Dieu qui fait irruption dans notre monde.

L’année nouvelle est là et nous portons tous en nos cœurs l’espérance d’un monde meilleur. La foi en Jésus nous fait attendre dans l’espérance le renouvellement de toutes choses car l’Incarnation du Fils de Dieu est à l’origine d’une transformation radicale de l’univers. La création dans son ensemble est appelée à un renouveau qui l’établira définitivement dans l’amour de Dieu. Telle est donc mon espérance et mon souhait au seuil de cet an nouveau. Je prie pour que chacun de nous se laisse transformer et métamorphoser par la grâce de Dieu.

L’Assomption, vieille d’une histoire de plus de 160 ans, continue son chemin avec ses forces et ses faiblesses. Nous connaissons tous la dureté de la route et nous savons que nous avons besoin de forces neuves pour soutenir notre marche. La première des forces réside dans notre conversion aux valeurs évangéliques. Le religieux sait qu’il ne peut pas accomplir sa mission s’il n’a pas été d’abord rempli par la force de l’Esprit-Saint. Accueillir l’Esprit de Jésus c’est renoncer aux valeurs du monde : la soif de pouvoir, la recherche des richesses, l’égoïsme et l’individualisme, la quête de jouissance immédiate. Si le combat est rude nous savons que Dieu est avec nous et qu’Il ne nous abandonnera jamais.

Le 33ème chapitre général a demandé que chacun de nous travaille à l’unité dans un monde divisé. Cette unité commence déjà dans nos cœurs. Pas de place pour les cœurs divisés, c’est-à-dire pour les cœurs qui n’ont pas vraiment choisi Dieu et son Royaume. Mais la lutte se poursuit aussi en communauté. La division des frères est un contre-témoignage envers l’Evangile et son appel à l’unité. Les communautés assomptionnistes doivent toujours relever le défi de l’unité par des actions concrètes. Apprenons à regarder le frère avec douceur et confiance. Voyons en lui un être capable de conversion et de renouvellement. Le combat pour l’unité se déploie dans l’Eglise, notre Mère. L’actualité nous montre que les enjeux actuels sont colossaux. Il est important de ne pas baisser les bras devant les difficultés auxquelles nous sommes confrontés. Le renouveau auquel nous sommes conviés passe par une action résolue pour la transformation de nos manières d’agir. Donnons plus de place au débat, au dialogue et à l’échange fraternel sur nos idées et nos opinions. Apprenons à chercher le consensus et soyons prêts aux compromis. Laissons aussi nos amis laïcs nous aider à discerner les signes des temps pour être plus fidèles à Emmanuel d’Alzon. Le ciel nouveau qui nous est promis c’est l’horizon du Royaume de Dieu qui se dévoile petit à petit à nos yeux. Même si le temps est brumeux, nous savons que l’éclaircie viendra et que nous pourrons avancer. La terre nouvelle, c’est le monde réconcilié. Un monde où les hommes et les femmes vivent en harmonie et dans la paix. Un monde de justice où chacun a sa place. Dieu est le Dieu de la nouveauté et de l’inattendu. N’enfermons pas la puissance de renouveau apportée par l’enfant de Bethléem dans nos calculs et nos stratégies. Laissons-lui l’initiative car il peut nous entraîner beaucoup plus loin que nous ne pouvons l’espérer.

Alors gardons intacte notre capacité d’émerveillement : Dieu fait toutes choses nouvelles. Avec lui, travaillons au renouveau de notre monde.